Boldo

Peumus boldus

Famille : Monimiaceae

Origine

Chili.

Description botanique

  • Petit arbre dioïque, toujours vert, à branches grêles étalées
  • Feuille opposée, elliptique, à pétiole court
  • Fleurs en cymes jaunes
  • Fruit : drupe noirâtre

Utilisation

Parties utilisées :
Feuille

Diagnose rapide de la drogue :

  • Feuilles vert-gris, courtement pétiolées, à limbe épais rigide, cassant ; la face supérieure est la plus foncée
  • Les poils tecteurs très nombreux alcaloides dérivés de l’aporphine (une vingtaine) dont le principal est la boldine (1 à 3 pour mille)

Huile Essentielle (1 à 2 %) constituée principalement de cinéol-1,8 accompagné de p-cymol et d’ascaridolers confèrent une rugosité et les nombreuses cellules sécrétrices donnent un aspect légèrement bosselé odeur et saveur aromatiques

Triturer une feuille au mortier avec un peu d’alcool (obtention d’une teinture). Évaporer l’alcool au bain-marie. Le résidu est additionné de quelques gouttes d’une solution, préparée extemporanément, de vanilline à 1 % dans l’acide chlorhydrique : il se développe une coloration rouge intense (boldine)

Conservation : En récipient bien fermé, à l’abri de la lumière, dans un local frais et aéré. Proscrire les emballages en matières plastiques

Principes actifs :
Très nombreux alcaloïdes dérivés de l’aporphine (une vingtaine) dont le principal est la boldine (1 à 3 pour mille)
Huile Essentielle (1 à 2 %) constituée principalement de cinéol-1,8 accompagné de p-cymol et d’ascaridole

Propriétés principales :
Cholagogue et cholérétique (alcaloïdes et flavonoïdes) (boldine) – diurétique – anthelminthique (ascaridole)
À doses élevées : boldine : hypnotique et anesthésique au niveau du système nerveux central
Associations usuelles : Autres drogues cholérétiques (Romarin, Artichaut… laxatives (Aloès, Séné, Bourdaine,-) stimulantes des fonctions digestives…

Médecine

Confirmés par l’usage et justifiés par la pharmacologie :
Insuffisances hépatiques et leurs conséquences, lithiases biliaires (prise avant les repas par voie orale)
Infusé : (10 g/litre; infusion de 15 min) 500 ml/jour,
Teinture : 1 à 3 g/jour,
Extrait fluide : 0,5 à 1 g /jour,
Boldine : 3 à 6 mg/jour

Risques et contre-indications :
L’huile Essentielle de Boldo provoque, au-delà de 0,3 grammes des vomissements et de la diarrhée.
À très fortes doses, la boldine peut engendrer des convulsions Cycle menstruel, contraception, grossesse, allaitement : doses élevées à éviter.

Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-05-28T15:20:28+02:00
Go to Top