Frêne élevé

Fraxinus excelsior

Famille : Oleaceae

Origine

France, Europe, Asie septentrionale (Bois, bords des cours d’eau).

Description botanique

  • Grand arbre de 30 m.
  • Tronc droit, écorce lisse.
  • Bourgeons quadrangulaires, noir velouté.
  • Feuille opposée (caractères des oléacées), imparipennée : composée de 9 à 15 folioles.
  • Folioles : ovales, lancéolées dentées, subsessiles, enroulées, vert clair par transparence, très cassantes.
  • Fleur brunâtre, réduite à 2 étamines et un pistil, groupée en panicule, floraison avant l’apparition des feuilles.
  • Fruits : samares pendantes, aplaties, coriaces, prolongées par une aile latérale ; une seule graine.
  • Récolte : début de l’été.

N.B. il existe une autre espèce de Frêne : fraxinus ornus (Frêne à manne) qui est rejeté à cause de son amerturme.

Parties utilisées :
Folioles

Diagnose rapide de la drogue :

  • 5 à 8 cm sur 1,5 à 3 cm, face supérieure vert foncé, face inférieure vert grisâtre (présence de nervures saillantes blanchâtres)
  • Odeur faible
  • Saveur légèrement amère, astringente

Caractères microscopiques :

  • Poils tecteurs coniques unicellulaires (face inférieure près des nervures).
  • Poils sécréteurs à 8 cellules (en écusson) profondément enfoncés dans les épidermes.

Principes actifs :

  • Glucides : mannitol = 1-3 p. 100
  • Triterpènes pentacycliques : acide ursolique

Principes actifs = (composés polyphénoliques)

  • Tanins catéchiques et galliques 10 %(environ)
  • Pigments flavoniques (Rutoside, quercitroside)
  • Hétérosides coumariniques (fraxoside, esculoside).

Propriétés principales :

  • Anti-inflammatoire (dans les maladies rhumatismales)
  • Antigoutteux
  • Antalgique dans l’arthrite, dans les maladies ostéo-articulaire
  • Diurétique : par la présence conjuguée des glucides (mannitol), des matières minérales, des composés polyphénoliques

Médecine

Médecine populaire :
infusé 20 à 40g/litre, infusion 15 mn, 500 ml/jour, nébulisat : 150 mg/gélule, 2 gélules, 3 fois/jour.

Autres emplois :
Boisson d’agrément la Frenette Infusé de feuilles de frêne additionné d’acide tartrique, de levure de bière, de sucre et parfois d’un décocté de Chicorée

Médecine vétérinaire :
Médecine vétérinaire empirique :

  • Dans l’étable contre les morsures de vipères
  • Contre les maladies de chèvres

Médecine vétérinaire moderne :
Compose la poudre anti-hématurique le thé de pigeon

Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-07T08:38:57+02:00
Go to Top