Houblon

Humulus lupulus

Famille : Cannabaceae

Origine

Europe, haies, bois, forêt.

Description botanique

  • Grande plante herbacée vivace, dioïque, poussant spontanément dans les haies ou à la lisière des bois, ou cultivée
  • Tige volubile
  • Feuille à limbe cordé à la base, divisé en 3 à 5 lobes
  • Fleurs mâles en grappes rameuses à l’aisselle des feuilles
  • Fleurs femelles groupées en cônes à l’extrémité des jeunes rameaux

Récolte :

  • Cône : prélevé à maturité sur des pieds femelles cultivés ou sur des plants spontanés
  • Lupulin : poudre obtenue par battage des cônes

Parties utilisées :

  • Cône femelle : ovoïde, constitué de nombreuses bractées foliacées jaunâtres et membraneuses à maturité, se recouvrant les unes les autres; à l’aisselle de chacune sont insérées deux fleurs femelles
  • Lupulin : poudre jaune à brun rougeâtre, granuleuse, s’agglomérant facilement, ne se laissant pas mouiller par l’eau et présentant une odeur forte
  • Au microscope, présence de gros poils sécréteurs à tête distendue par la sécrétion d’oléo-résine

Conservation :

  • Lupulin : présence d’une oléo-résine constituée par :
    • Une Huile Essentielle (0,5 %) à carbures terpéniques (humulène, myrcène…)
    • Une résine (10 à 15 %) à principes amers cétophénoliques (lupulone, humulone…)
  • Cône : renferme en outre :
    • Des hétérosides flavoniques (dérivés du quercétol, du kaempférol…)
    • Des amines diverses (triméthylamine, choline…)
    • Des dérivés oestrogéniques

Principes actifs :
Activités pharmacologiques des principes actifs isolés :

  • Huile Essentielle : sédative (due à un méthylbuténol)
  • Humulone et lupulone : antiseptiques (surtout vis-à-vis des germes à gram +)
  • Stimulant oestrogénique, antiandrogénique
  • Freine le sympathique

Associations usuelles :
Autres drogues à propriétés digestives (Gentiane…) ou sédatives (Valériane, Aubépine…)

Propriétés principales :
L’écorce de hêtre était autrefois utilisé en tant que fébrifuge et tonique comme succédané du quinquina.

Médecine

Confirmés par l’usage :

  • Tonique amer, stimulant de l’appétit (voie orale)
  • Sédatif (voie orale): insomnie, nervosité Infusé (10 à 30 g de cônes/litre; infusion de 15 min) 200 à 300 ml/jour
  • Lupulin : 0,5 à 2 g/jour

Contre-indications :

  • États nauséeux, vertiges
  • Cas où les oestrogènes sont contre-indiqués
  • Cycle menstruel, contraception, grossesse, allaitement : Propriétés oestrogènes à doses élevées 16

Justifiés par la pharmacologie :

  • Sédatif (voie orale) Extrait 0,10 g à 1 g/jour
  • Teinture 1 à 2 g/jour

Médecine vétérinaire:
cônes pour ictéres de chevaux – décoctions mixtes de graines de lin et de houblon pour les mammites

Risques et contre-indications :

  • Lors de sa manipulation, le lupulin peut être irritant pour les muqueuses (cutanée et respiratoire)
  • À fortes doses, il est déconseillé aux conducteurs de machines (effet narcotique), anorexie, bradycardie.
Crédit photo : PxHere

Articles relatifs

2020-06-08T11:36:29+02:00
Go to Top