J’aime la galette !

En cette période galettes des rois, rien de tel qu’un petit plaisir à se réunir et à partager ensemble ce dessert du mois de janvier.

Souvent la galette dégagera un parfum très agréable : l’eau de fleurs d’oranger.

Qu’est-ce que l’eau de fleur d’oranger me direz-vous et quel lien avec les huiles essentielles ?

L’eau de fleur d’oranger résulte de la distillation des fleurs de l’oranger amer (citrus aurantium amara) originaire de pays comme le Maroc.

Cet arbre produit des fruits semblables aux oranges mais qui ne seront pas comestibles.

L’huile essentielle d’oranger amer

On pourra donc distiller les feuilles et les fruits tout jeunes (de la taille d’une tête d’épingle) pour obtenir de l’huile essentielle de petits grains bigarade ou oranger petits grains ; cette huile essentielle sera très intéressante pour ses vertus apaisantes et de ce fait améliorera le sommeil.

On pourra aussi obtenir en pressant le zeste de l’orange une essence qui aura aussi des propriétés sédatives.

L’huile essentielle de Néroli

Enfin, en distillant les fleurs de cet arbre, on obtiendra l’huile essentielle de Néroli, très raffinée et intéressante pour son action sédative et décontractante notamment en olfactothérapie. Quelques gouttes suffisent et son prix élevé limite son emploi.

Durant la distillation, on récupèrera donc d’un côté cette huile essentielle et de l’autre un hydrolat qui sera en fin de compte de l’eau chargée de 1 à 2 % d’huile essentielle de Néroli. Cet hydrolat d’orange amer ou eau de fleur d’oranger pourra être utilisé cuisine mais aussi pour son action thérapeutque en tant que sédatif notamment chez les jeunes enfants.

On pourra citer d’autres hydrolats comme l’eau de rose, l’eau de bleuet.

Autres articles sur les mêmes sujets :