Marjolaine

Origanum majorana

Famille : Lamiaceae

Origine

Asie Centrale répandue dans toute la région méditerranéenne, cultivée en France (Drôme).

Description botanique

  • Plante aromatique
  • Feuille ovale, entière de 1 à 2 cm, grisâtre velouteuse
  • Fleurs très petites, blanchâtres ou rosées, groupées par 3 à l’aisselle de bractées concaves ayant l’aspect d’une coquille formant un ensemble ressemblant à un panicule d’épillet

Parties utilisées :

  • Feuille
  • Sommité fleurie
  • Huile Essentielle de sommité fleurie

Principes actifs :

  • Acides-phénols : Acide caféïque, labiatique ou rosmarinique
  • Flavones : Apigénol, Lutéolol
  • Hydroquinol, arbutoside
  • Huile Essentielle : alpha terpinéol, citronellol, linalol

Propriétés principales :
Antispasmodique

Huile essentielle :

  • Antibactérienne puissante
  • Antifongique
  • Antispasmodique, antalgique
  • Calmante et sédative
  • Parasympathicotonique puissante (hypotensive, vasodilatarice, anaphrodisiaque).

Médecine

  • Infusion : 20g/l contre les spasmes divers
  • Alcoolat Vulnéraire : comprend la plante fraiche dans sa composition
  • Utilisée en cosmétologie comme antioxydant (acide labiatique)

Huile essentielle :

  • Bronchites, sinusites, rhinopharyngites
  • Dystonies neuro-végétatives de tout type :
    • respiratoire : dyspnée, toux spasmodique
    • cardio-vasculaire : hypertensions, palpitations, extrasystoles
    • digestif : aérophagie, dyspepsie, flatulence, gastrite
    • sexuel : obsession, éréthisme
    • nerveux : hyperkinésie, stress, angoisse, dépression, vertiges, irritabilité, agitation
  • Crampes et contractures musculaires
  • Lumbago, sciatique, rhumatisme

Aromathérapie :
voie externe, voie interne

Médecine vétérinaire :
Médecine vétérinaire empirique :
Contre le tournis du mouton (coupure à l’oreille et friction de marjolaine)

Médecine vétérinaire homéopathique :
Sédatif sexuel pour les femelles

Risques et contre-indications :
Huile essentielle :

  • Déconseillé dans les trois premiers mois de la grossesse
  • Peau hypersensible (dilution à 50% si nécéssaire)
  • Irritation cutanée (dermocaustique) possible à l’état pur
Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-15T09:37:35+02:00