Menthe poivrée

Mentha piperita

Famille : Lamiaceae

Origine

Europe, Asie, Amérique du Nord.

Description botanique

La Menthe poivrée est en fait un hybride de la Menthe aquatique (M. aquatica) et de la Menthe verte (M. spicata)

  • Plante annuelle vivace très aromatique (80 cm de haut)
  • Tige carrée
  • Feuille opposée, sombre, ovale, aiguë, dentée
  • Inflorescences : petits épis serrés et court portant de petites fleurs roses
  • Odeur très caractéristique de menthol.

Parties utilisées :

  • Parties aériennes
    Huile essentielle de sommité fleurie
  • Partie aérienne en fleurs

Principes actifs :

  • Flavonoïdes : lutéoline, menthoside
  • Phénols
  • Triterpènes
  • Caroténoïdes
  • Huile Essentielle : (1 à 3 p.cent = peppermint oil) à menthol (35 à 55 p.cent), menthone (10 à 40 p.cent), acétate de menthyle, isomenthone, néomenthol, pulégone, pipéritone.

Propriétés principales :

  • Décontracturant musculaire
  • Antispasmodique digestif
  • Stimule la sécrétion biliaire et les autres sécrétions digestives
  • Facilite l’expulsion des gaz
  • Diaphorétique

Propriétés spécifiques de l’HE :

  • Stimulante générale et tonique, un peu excitante sur le plan nerveux
  • Sympatholytique
  • Antispasmodique (lève le spasme du sphincter d’Oddi induit par la morphine)
  • Antiseptique, fongicide
  • Rafraîchissante et anesthésiante de la peau, à utiliser en rhumatologie dans ce but
  • Vaso-constrictive au niveau nasal

Huile essentielle :

  • Anesthésique, analgésique, antiprurigineuse
  • Anti-inflammatoire urinaire et intestinale
  • Antibactérienne
  • Antivirale
  • Cholagogue et cholérétique
  • Tonique et stimulante générale digestif (stomachique, carminative, antinauséeuse), cardiaque (hypertensive, vasoconstrictrice)

Médecine

  • Nausées, Ballonnements, Colites spasmodiques et spasmes digestifs
  • Antiseptique respiratoire

L’Huile Essentielle entre en synergie avec la majorité des autres HE en infectiologie infusion (20 g/l, 10 mm, 1 tasse après chaque repas).

Menthol utilisé comme analgésique et anesthesique local (éviter les muqueuses pour les enfants)

Huile essentielle :

  • Névralgie, sciatique, arthrite, rhumatismes, tendinite
  • Otalgie, rhinite, sinusite, laryngite, halitose
  • Hypotension
  • Fatigue hépatopancréatique
  • Asthénie physique et mentale
  • Nausées, vomissements, dyspepsie, indigestion, flatulence
  • Zona, céphalée, vertige, névrite
  • Urticaire, eczéma, acné, varicelle
  • Choc, traumatisme

Aromathérapie :
Voie externe, voie interne

Médecine vétérinaire :
Médecine vétérinaire ancienne :

  • Spasmes intestinaux, indigestion des veaux par surcharge, météorisation : infusion
  • Menthol : antiseptique, fumigation contre le coryza, inflammation des premières voies respiratoires – antivomitif : 1g de menthol dans 30g d’alcool à 50°C

Risques et contre-indications :
Huile essentielle :

  • Ne pas faire respirer d’HE de menthe ou de menthol à de très jeunes enfants : risque de spasme du larynx (mort par asphyxie)
  • Neurotoxique à hautes doses pour les enfants (attention, pas avant 30 mois), à réserver à l’adulte
  • Grossesse et allaitement
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans
  • Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un aromathérapeute
  • Emploi étendu sur la peau (réaction glacée)
Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-15T11:46:41+02:00
Go to Top