Myrte

Myrtus communis

Famille : Myrtaceae

Origine

La seule myrtacée européenne pousse spontanément sur les collines chaudes du midi méditerranéen (Corse, Turquie).

Description botanique

  • Arbrisseau 1 à 3 M
  • Écorce rougeâtre
  • Feuille petite, vert foncé, opposée, ovale, lancéolée entière, coriace, luisante et persistante toute l’année
  • Fleurs blanches très odorantes, ayant de nombreuses étamines
  • Fruit : baie noire, bleuâtre

Parties utilisées :

  • Feuille
  • Huile Essentielle de rameau feuillé

Principes actifs :

  • Riche en tanins
  • Phloroglucinols (myrtucommulone)

Huile Essentielle :

  • Carbures 0,5 %: pinène, camphène, myrténol
  • Éther-Oxydes : 1,8 cinéole (eucalyptole)
  • Esters : acétate de linalyle, de myrtényle, géranyle

Propriétés principales :

  • Astringente (tanin)
  • Antiseptique (Huile Essentielle)

Huile essentielle :

  • Anticatarrhale superbe, expectorante
  • Antivirale, Antibactérienne (subst phlorogluciques)
  • Hépatostimulante
  • Décongestionnante veineuse et prostatique
  • Inductrice de sommeil
  • Tonique cutanée puissante
  • Stimulante thyroïdienne

Médecine

  • Coryzas, bronchites chroniques, insuffisance respiratoire chronique (essouflement): Infusion à 15 g/l
  • Leucorrhées et les hémorroïdes : Teinture ou extrait fluide (usage externe)

Huile essentielle :

  • Bronchites, sinusites, mucoviscidose
  • Angines, laryngites
  • Insomnies
  • Psoriasis, acnés, peaux dévitalisées, rides
  • Petites insuffisances hépatiques, hépatites
  • Hémorroïdes, varices, jambes lourdes
  • Hypothyroïde

Aromathérapie :
voie externe
voie interne diluée dans de l’huile végétale et selon l’avis d’un thérapeute

Risques et contre-indications :

  • L’emploi abusif de cette plante provoque des céphalées et des nausées.
  • Huile essentielle contre-indiquée chez la femme enceinte
Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-15T15:22:03+02:00
Go to Top