Myrtille

Vaccinium myrtillus

Famille : Ericaceae

Origine

Bois clairs des montagnes siliceuses (France), Europe centrale et septentrionale, Asie et Amérique boréales.

Description botanique

  • Sous-arbrisseau 20 à 60 cm
  • Rameaux dressés
  • Tige légèrement ailée
  • Feuille alterne ovale, finement dentée, richement nervée à la face intérieure, vert pâle, caduque, pétiole court
  • Fleurs (type 5) en grelot (blanc-rosé), isolées ou groupées par 2 à l’aisselle des feuilles
  • Fruit :
    • Baie noir-bleuâtre, globuleuse (5 mm de diamètre), déprimée au sommet
    • Recouvert d’une pruine
    • Saveur agréable (aigre-douce et astringente)
    • Jus violacé
  • Récolte :
    • Feuille mondée et séchée : récoltée avant l’automne
    • Fruit frais (ou sec) : récolté à maturité (juin à septembre)

Parties utilisées :

  • Feuille mondée et séchée
  • Fruit frais (ou sec)

Principes actifs :
Feuille :

  • Riche en fer et manganèse
  • Acides organiques : benzoïque, malique, succinique, quinique…
  • Tanins catéchiques : 5-10 %
  • Flavonoïdes : arabinoside du quercétol
  • Acides triterpéniques : Ac.ursolique / Ac. oléanolique
  • Arbutoside
  • Néomyrtiline (ester gallique du glugose)

Fruit :

  • Acides organiques : ac. malique,citrique, quinique…
  • Tanins galliques
  • Myrtilline
  • Anthocyanosides (mélange de glucosides du delphinidol, du cyanidol, du malvidol et du pétunidol)
  • Vitamines A et C – Pectine

Propriétés principales :

Feuille :

  • Astringent Antidiarrhéique (tanins)
  • Antifongique
  • Hypoglycémiant (néomyrtilline)

Fruit :

  • Antidiarrhéique (tanins et pectines)tandis que les fruits frais sont laxatifs
  • Antibactériens (colibacillose)
  • Propriétés vitaminiques P (anthocyanosides) : Renforce la résistance capillaire, Améliore la microcirculation, Favorise la régénération du pourpre rétinien et sont aussi antiagrégants plaquettaires, anti-inflammatoires, antiradiculaires et anti-ulcère gastrique
  • Augmente la résistance musculaire (myocarde)

Médecine

  • Colites :
    Fruit (tanin, pectine)
  • Par voie orale :
    Décocté, extrait fluide, teinture et gelée
  • Hyperglycémie :
    Feuille (voie orale) extraît aqueux
  • Stomatite, eczéma :
    Décocté, teinture de fruits (voie externe)
  • Artériopathie, fragilité et troubles de la perméabilité capillaire, insuffisance veineuse (troubles vasculaires rétiniens) : Fruit (voie orale) extrait purifié
  • Autres indications : fruit antidiarrhéique
  • Complément de l’antibiothérapie des collibaciloses (extrait par voie orale)

Risques et contre-indications :
La consommation de myrtille fraîche peut entraîner l’échi-multiloculaire, lorsque cette espèce est contaminée par des animaux sauvages atteints de cette maladie.

Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-15T15:44:34+02:00
Go to Top