Prêle

Equisetum arvense L.

Famille : Equisetaceae

Origine

Lieux humides

Description botanique

  • Plante vivace par rhizome et racine (noir)
  • Tige dressée de 2 sortes : Tige fertile: 10-20 cm (apparition début du printemps), non ramifiée, terminée par épi sporangifère (beige) et tige stérile : 20-60 cm, verte, creuse, cannelée verticilles de rameaux grêles étalés et dressés
  • Feuille : gaine noirâtre d’écailles dentées au niveau des noeuds
  • Récolte : en été

Parties utilisées :
Rameaux stériles

Diagnose rapide de la drogue :

  • Rameau creux (2 à 4 mm de diamètre) vert pâle (8 à 12 sillons)
  • Gaine brunâtre (8 à 12 dents) au niveau des noeuds
  • Rameaux grêles (1 à 2 mm de diamètre) à 4 côtés
  • Saveur légèrement salée
  • Crisse sous la dent

Principes actifs :
Matières minérales :

  • Chlorure de K
  • Silicium (60 à 80 %)
  • Silicate soluble sous forme organique
  • Flavonols : quercétol, kaempférol
  • ac. phénols : ac.caféique, gallique
  • ac. alcool : ac.malique
  • Tanins

Acides organiques :

  • Saponosides = équisetonine
  • Flavonoïdes = isoquercitoside, glucosides de la lutéoline et du kaempférol
  • Alcaloïdes (traces)

Exemple : Nicotine Diméthylsulfone.

Propriétés principales :

  • Diurétique (sels de potassium, flavonoïdes)
  • Hémostatique et cicatrisant
  • Reminéralisan t(silice)
  • Anti-rhumatismale (résistance tissu conjonctif par la silice soluble)

Médecine

1 à 5 g de poudre par jour

Décocté :
10 g de drogue sèche/litre 500 ml/jour

Extrait fluide :
5 à 20 g/Jour

  • Diurétique dans oligurie, lithiase rénale, colibacillose
  • Hémostatique (voie orale)
  • Reminéralisant (voie orale) :
    • Rhumatismes,
    • Consolidation des os, des ongles
  • Cosmétologie (voie externe) :
    • Astringent léger
    • Assouplissement des tissus de la peau
    • Prévention des vergetures

Médecine vétérinaire :
Médecine vétérinaire empirique :

  • Contre les prurits avec perte de poils
  • Contre l’hématurie
  • Comme reminéralisant

Médecine vétérinaire moderne :
Reminéralisant

Médecine vétérinaire homéopathique :
pour les cystites, quand l’urine contient du mucus, quand les mictions sont fréquentes et abondantes, avec incontinance

Risques et contre-indications :
L’espèce Equisetum palustre L. (prêle des marais) est à rejeter pour la présence de ses alcaloïdes (palustrine) toxiques

Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-17T12:27:21+02:00
Go to Top