Gingembre

Zingiber officinale Roscoe

Famille : Zingiberaceae

Origine

Cultivé comme épice et condiment dans tous les pays tropicaux, Jamaïque, Inde, Chine, Antilles, Australie, etc.

Description botanique

  • Grande herbe tropicale vivace, à port de roseau
  • Feuilles linéaires lancéolées
  • Longue tige avec inflorescence dense, fleurs blanches ou jaunes entourées de bractées
  • Souche rhizomateuse portant des yeux qui donnent naissance à des bourgeons.

Parties utilisées :

  • Rhizomes (qui ont la forme d’une main)
  • Huile essentielle de rhizôme

Principes actifs :

  • Arylalcanes : gingérols, shogaols, gingérénones A et B (galanolactone dans variété chinoise)
  • Acide gingersulfonique, ac. pipécolique, cinnamique, glycérols
  • Amidon (50 p.cent), sucres, lipides (3 à 8 p.cent), vit. A et B (niacine)
  • Huile essentielle (2,5 à 3 p.cent) – à sesquiterpènes : zingibérène (30 p.cent), ar-curcumène, bisabolène, farnésène, zingibérol, béta-sesquiphellandrène – monoterpènes : géranial, néral, linalol, citronellal, etc.

Propriétés principales :

  • Stomachique, digestif, tonique
  • Augmente le flux salivaire
  • Augmente le péristaltisme intestinal
  • Anti-nauséeux, anti-émétique puissant à la dose de 2 g (shogaols et gingérols) action sur les récepteurs D2 et 5HT3
  • Molluscicide, antischistozomiase et bilharziose par shogaols et gingérols gingérols et gingérénones inhibent la synthèse des prostaglandines et des leucotriènes, anti-ulcéreux
  • Tonicardiaque
  • Antimigraineux
  • Analgésique, antirhumatismal
  • Le béta-sesquiphellandrène est antiviral (rhinovirus), antibactérien, fongicide
  • Antimutagène (gingérol et zingérone)

Médecine

  • Gastrites, dyspepsies, inappétence, nausées (même celles des chimiothérapies), mal des transports
  • Ulcères d’estomac
  • Migraines, douleurs rhumatismales chroniques

Huile essentielle :

  • Aérophagie, flatulence, météorisme, constipation, nausées, anorexie, inapéttence
  • Impuissance, frigidité
  • Arthrite, arthrose, rhumatisme, fatigue musculaire
  • Toux, bronchite, sinusite, catarrhe chronique
  • Asthénie cérébrale et manque de sensibilité

Aromathérapie :
Huile essentielle :

Antalgique, anti-inflammatoire

Tonique digestive, stomachique, laxative légère, carminative, apéritive

Tonique sexuelle, aphrodisiaque

Antispasmodique, antitussive

Risques et contre-indications :

  • Éviter chez la femme enceinte, en cas de lithiases biliaires
  • Huile essentielle :
    • Déconseillé dans les 3 premiers mois de grossesse
    • Sensibilisation de type allergique possible
    • Irritation cutanée (dermocaustique) possible à l’état
Crédit photo : PxHere

Articles relatifs

2020-06-08T08:40:14+02:00
Go to Top