Échinacée

Echinacea purpurea

Famille : Asteraceae

Origine

Amérique du Nord, prairies et collines sèches, bancs de sable asséchés.

Description botanique

  • Plante
  • La racine est fusiforme
  • Les feuilles entières et lancéolées
  • Les capitules terminaux de grande taille sont constitués des fleurs tubuleuses jaunes ou pourprées réunies en boule, et de fleurs ligulées tombantes, généralement roses la faisant ressembler à une marguerite (c’est une Composée).

Utilisation

Parties utilisées :
Racine (ou plante entière avec la racine).

Principes actifs :

  • Des alkylamides ou alcamides (2 p.cent, une quinzaine de composés ont été identifiés) : composés aliphatiques insaturés dans la fraction lipophile, dont l’échinacéine ; ce sont des polyines ou isobutylamides d’acides polyényniques et polyèniques
  • Des composés phénoliques dérivés de l’acide caféique comme l’échinacoside (0,3 – 1,3 p.cent), la cynarine ou l’acide cichorique, spécifiques de l’une ou l’autre espèce
  • Des polysaccharides complexes, encore insuffisamment répertoriés, tous de M > 10000 D, dont un arabinorhamnogalactane de M 450 000 D, fucogalactoxyloglucanes, glucuronoarabinoxylane
  • AUTRES CONSTITUANTS : Des alcaloïdes indolizidiniques Des acides gras à longues chaines, et des alcanes Une Huile Essentielle à humulène et échinolone

Propriétés principales :
La plante agit sur plusieurs facteurs de l’immunité :

  • Elle empêche les germes microbiens d’agresser le tissu conjonctif et limite leur progression,
  • Elle stimule l’activité des macrophages (augmentation de la phagocytose des granulocytes et macrophages par les extraits alcooliques de la racine),
  • Elle augmente le nombre des globules blancs et en particulier des lymphocytes, accroît la prolifération des cellules de la rate, la production d’Ig M, induit la formation de cytokines (TNF alpha, interleukine 1 et 6) et celle d’interférons alpha et béta,
  • Elle a, de plus, une action cicatrisante, elle participe à la restauration du tissu conjonctif en s’opposant à l’hydrolyse de l’acide hyaluronique. (L’acide hyaluronique est une molécule fondamentale du tissu conjonctif),
  • L’échinacoside possède en outre une activité antivirale
  • L’échinacéine serait surrénalo-mimétique, comme le ginseng, et elle augmente la résistance à l’effort

Médecine

  • Prophylaxie et thérapie des infections grippales et infections septiques
  • Immuno-stimulante : agit aussi bien en prévention (infections bactériennes, grippe, herpès, cystites, candidoses, etc…) qu’en curatif où elle potentialise les autres thérapeutiques
  • Indications homéopathiques : septicémies ou suppurations avec atteinte de l’état général, torpeur, douleurs profondes, déshydratation, et anthrax, furonculoses, adénites, lymphangite, phlegmons, gangrène
  • Traitement local des retards de cicatrisation et des dermatites On utilise préférentiellement le jus frais de plante du fait de la présence de ses polysaccharides insolubles dans l’alcool
Crédit photo : PxHere

Articles relatifs

2020-06-03T14:27:18+02:00