Thym à linalol

Thymus vulgaris L.

Famille : Lamiaceae

Origine

Terrain calcaire des garrigues du midi (thymaie), cultivé en Provence et en Languedoc Roussillon, lieux secs et arides de l’Europe méridionale.

Description botanique

  •  Sous arbrisseau de 10 à 30 cm, vivace
  • Très aromatique
  • Tige ligneuse tortueuse, rameaux ascendants
  • Feuille petite, opposée, lancéolée ou linéaire, enroulée sur les bords
  • Fleurs roses ou blanchâtres, bilabiées d’un 1/2 cm, groupées en glomérule formant une sorte d’épi plus ou moins serré
  • Récolte :
    • Feuilles : juste avant la floraison (avril-mai)
    • Sommités fleuries de mai à juin

Parties utilisées :

  • Feuilles
  • Sommités fleuries
  • Huile Essentielle

Principes actifs :
Feuilles :

  • Acide triterpénique : acide ursolique et oléanolique
  • Saponosides triterpéniques
  • Acides phénols : Acide caféique et acide labiatique
  • Flavonoïdes : Lutéoline

Huile essentielle :
linalol prédominant

Propriétés principales :

Huile essentielle :

  • Antiparasitaire : vermifuge
  • Antibactérienne (à large spectre d’action) active sur les germes à gram “plus” et “moins”, in vitro
  • Antispasmodique de la musculature lisse, en particulier de la fibre bronchique
  • Stimulant du système nerveux central : vagolytique – Stimulant ou stupéfiant suivant la dose
  • Hypertenseur
  • Antifongique
  • Antivirale
  • Tonique et astringente cutanée
  • Neuro-, utéro-, cardiotonique

Médecine

Le thym est une des plantes pourvues des plus nombreuses propriétés. On l’utilise soit sous forme d’infusion, soit sous forme d’Huile Essentielle que l’on rectifie pour en éliminer les substances irritantes.

Feuille :

  • Affections digestives (indigestion, embarras gastriques, flatulence intestinale)
    Exemple d’utilisation : Infusion 5 à 10 g/l;5 mn;250 à 500 ml/jour
  • Toux
    Exemple d’utilisation : Infusion 10 g/l; 5 mn; 250 à 500 ml/j
  • Asthénies, anxiétés, angoisse, insomnie
    Exemple d’utilisation comme sédatif : Infusion concentrée 60 à 150 g/l pour verser dans un bain)

La feuille fraîche entre dans la composition de l’Alcoolat Vulnéraire du Codex 1949

Huile essentielle :

  • Cicatrisante et antiseptique Chemotype géraniol
  • Infections ORL : sinusites, otites, rhinopharyngites
  • Infections urinaires : cystites, urétrites
  • Infections gynécologiques : vaginites, cervicites
  • Acnés et eczémas (tous)
  • Accouchement

Aromathérapie :

  • Voie externe
  • Voie interne
  • Diffusion

Risques et contre-indications :
Huile essentielle contre-indiquée chez la femme enceinte

Crédit photo : Wikimedia Commons

Articles relatifs

2020-06-19T09:42:51+02:00
Go to Top